Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Histoire et civilisations anciennes

Histoire et civilisations anciennes

Voyage dans l'Antiquité, 4000 ans d'Histoire des civilisations.

Monuments de Carthage - L'acropole de Byrsa - Théâtre romain - L’amphithéâtre de Carthage

Monuments de Carthage -

Civilisation carthaginoise

 

L’acropole de Byrsa.

 

L'acropole de Byrsa

 

      Byrsa, l'acropole, formait le noeud des défenses de Carthage. Elle a la forme d'un quadrilatère dont les angles correspondent aux quatre points cardinaux; actuellement, la plate-forme n'a que 1400 m de circonférence, mais Orose lui en donne 2962. Haute de 63 m, et isolée de toutes parts, elle affecte la forme d'une pyramide tronquée dont on a sans doute aplani artificiellement le sommet. D'après les fouilles du P. Delattre, une couche moyenne de 4 m d'épaisseur et formée de substructions et de débris de toute nature, couvre le plateau supérieur. Les mêmes fouilles du savant missionnaire ont prouvé que Byrsa fut une nécropole avant de devenir une acropole; les tombeaux qu'on y a découverts remontent peut-être au temps de la colonie de Cambé. En 1859, Beulé avait mis à nu, sur le flanc sud-ouest, une partie des remparts puniques : c'est un mur épais de 10,10 m, en grosses pierres de tuf; dans l'épaisseur de ces murs étaient ménagées les citernes qui approvisionnaient la place : ce sont des salles égales, parallèles, ouvrant sur un corridor commun, et que Beulé a prises à tort pour les écuries des éléphants.

En 1879, le P. Delattre a déblayé d'autres parties des mêmes remparts; il a reconnu dans un bastion de l'époque romaine l'emplacement d'une machine de guerre. On croit que la chapelle de Saint-Louis est bâtie sur les fondations du temple d'Eschmoun (identifié à Esculape par les Romains), auquel on accédait par un escalier de soixante marches. On a effectivement recueilli près de là des colonnes cannelées d'ordre corinthien et quelques fragments de bas-reliefs se rapportant au culte d'Esculape. Une inscription paraît désigner la bibliothèque publique; une autre nous révèle l'existence d'un temple de la Concorde. Mais les ruines les plus importantes de Byrsa sont une série de sept chambres juxtaposées et terminées en absides semi-circulaires dans lesquelles on a voulu reconnaître les substructions du praetorium ou palais du proconsul romain qui plus tard devint la demeure des rois Vandales. Le cul de four de la chambre du milieu a 6,25m de diamètre et 8 m de haut. Ces salles étaient pavées de belles dalles et revêtues de porphyre, de serpentin, de cipolin, de marbre veiné du Numidie. Les murs sont en bel appareil régulier de l'époque romaine.

L'acropole de Byrsa
L'acropole de Byrsa
L'acropole de Byrsa
L'acropole de Byrsa
L'acropole de Byrsa
L'acropole de Byrsa
L'acropole de Byrsa
L'acropole de Byrsa
L'acropole de Byrsa
L'acropole de Byrsa
L'acropole de Byrsa
L'acropole de Byrsa

L'acropole de Byrsa

Le théâtre romain de Carthage

 

Théâtre romain de Carthage

 

      Le théâtre Romain de Carthage a été construit durant le deuxième siècle après J.C. Il s’avère l’un des plus imposants vestiges que l’époque Romaine ait laissés en héritage à la Tunisie, Il dispose de nombreuses caractéristiques dont son emplacement et son architecture. En effet, il repose sur une pente et ses escaliers sont basés sur un système complexe de caves qui le rendent sûr et le protègent des tremblements de terre. On l’utilisait principalement pour jouer des pièces théâtrales, mais aussi comme un espace pour les manifestations culturelles telles que la poésie, les discours philosophiques et bien d’autres … Au 5ème siècle le Théâtre Romain de Carthage a été totalement détruit par les Vandales et n’a été réutilisé qu’à la fin du 19ème siècle après avoir été partiellement aménagé. Le théâtre Romain de Carthage a été fondé au pied de la Colline de l’Odéon, sans toutefois reposer contre cette dernière ce qui explique peut être la raison pour laquelle il a été enseveli sous terre. Autre particularité invisible, ses gradins en forme de demi-cercle d’une dimension de 100 mètre de diamètre à peu près ont été construits sur des voûtes qui empêchent la construction de s’enliser dans le sol. Le théâtre Romain de Carthage est rare dans son genre, car la Tunisie ne compte en tout que trois théâtre Romains à savoir celui de Bulla Rigia, celui de Dougga et enfin le Théâtre Romain de Carthage. En plus de ses dimensions colossales, le théâtre Romain de Carthage présente plusieurs spécificités qui en font un véritable chef-d’œuvre architectural prouvant une fois de plus le génie des Romains. Le Théâtre Romain de Carthage, à ne pas confondre avec l’Amphithéâtre Romain de Carthage, est incontestablement le site touristique le plus célèbre de Tunis.

Théâtre romain de Carthage
Théâtre romain de Carthage
Théâtre romain de Carthage

Théâtre romain de Carthage

L’amphithéâtre de Carthage

 

      L'amphithéâtre offre une arène de 64,66 sur 36,70 mètres, entourée d'un podium construit en opus quadratum de 2,5 mètres de hauteur, et des gradins reposant sur une série de 54 travées. Son périmètre extérieur est de 120 mètres sur 93. Lors de son agrandissement, son grand axe est porté à 156 mètres pour une largeur de 128 mètres, avec une façade faite de blocs de Kadhel. Sa capacité est estimée à 30 000 places.

L’amphithéâtre de Carthage
L’amphithéâtre de Carthage

L’amphithéâtre de Carthage

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article