Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Histoire et civilisations anciennes

Histoire et civilisations anciennes

Voyage dans l'Antiquité, 4000 ans d'Histoire des civilisations.

La bataille de Marathon - Grèce antique

 

Bataille de Marathon

 

      Célèbre bataille qui fut livrée dans la plaine côtière qui porte le nom d'une localité située à 35 kilomètres environ au nord-est d'Athènes, et qui opposa Perses et Athéniens en ~ 490 (21 sept. ?). En débarquant à Marathon, les Perses avaient sans doute l'intention d'attirer l'armée adverse loin de sa capitale pour permettre à leurs partisans de s'en rendre maîtres. Et, en effet, sous l'inspiration de Miltiade, les Athéniens prirent l'offensive. Les deux armées demeurèrent plusieurs jours face à face, les Perses sur le rivage, les Grecs dans les collines pour surveiller les routes menant à la ville et attendre les Spartiates qu'ils avaient appelés en renfort.

 

Carte de la bataille de Marathon

      L'approche de ces derniers ou l'espoir de la réussite de leurs partisans amena les chefs perses à rembarquer la majeure partie de leurs troupes pour les transporter au Phalère. Les Athéniens attaquèrent aussitôt l'arrière-garde qui couvrait l'opération. En présence d'effectifs encore deux fois plus nombreux que les leurs, ils durent étirer leur centre et renforcer leurs ailes pour éviter l'enveloppement. Franchissant à la course la zone dangereuse où ils étaient à portée des archers ennemis, ils abordèrent l'adversaire en plein élan. Leur centre fut repoussé, mais leurs ailes victorieuses se rabattirent sur le gros des forces perses, les mirent en déroute et poursuivirent les fuyards jusqu'aux navires où ils tentaient de se réfugier. Aussitôt après, ils reprirent à marche forcée le chemin de leur capitale et y arrivèrent à temps pour dissuader leurs ennemis d'y débarquer. Du côté athénien, on avait aligné 9 000 hommes et 1 000 alliés platéens ; les pertes se limitèrent seulement à 192 soldats. Du côté perse, se fût la déroute, sur 20 000 hommes engagés dans le combat, 6 400 périrent.

Source : Jean DELORME, professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Toulouse

 

Hoplites

 

      Casque porté par le général athénien Miltiade à la bataille de Marathon, offert en offrande au temple de Zeus à Olympie après la bataille, il y a 2500 ans. Ph. Andrea Glez

L'inscription sur le casque « ΜΙΛΤΙΑΔΕΣ ΑΝΕ[Θ]ΕΚΕΝ [Τ]ΩΙ ΔΙ » (Miltiade est dédiée au dieu Zeus).

 

Casque du général athénien Miltiade

 

Histoire et légende du marathon

 

      Le nom de cette épreuve sportive vient d’une anecdote antique. Philippidès, un messager grec, aurait couru de Marathon à Athènes, distance d'environ 40 km, pour annoncer la victoire contre les Perses à l’issue de la bataille de Marathon lors de la première guerre Médique en -490. Arrivé à bout de souffle sur l’Aréopage, il y serait mort après avoir délivré son message. Cette version est contredite par celle de l’historien grec Hérodote ; lors du débarquement des Perses à Marathon, les Grecs auraient envoyé le messager Phidippidès chercher de l’aide à Sparte, à plus de 220 kilomètres. Alors que les Spartiates ne répondaient pas, les Athéniens combattirent avec les Platéens. Plutarque rapporte des siècles plus tard que, d’après Héraclide du Pont, Thersippos l'Eroeus serait le messager authentique mais que, pour le plus grand nombre, c’est un certain Euclès qui aurait parcouru au prix de sa vie la distance entre Marathon et Athènes pour annoncer la victoire.

 

Athlètes grecs

 

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article